Abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : ou l’art de décider…


Dans l’exercice du pouvoir, il faut convenir que sur ce dossier, les gouvernements précédents se sont enlisés dans les zones humides du bocage Nantais. En revanche, il n’aura fallu que huit mois à Emmanuel MACRON et à son gouvernement pour appréhender la complexité de ce dossier, sortir de l’ornière et trancher.
L’association Canopée salue ici leur courage et accueille cette décision avec une joie et un soulagement immenses.

Bien entendu, nous nous réjouissons de la sauvegarde des centaines d’hectares de terres qui vont échapper à la « bétonisation » à l’heure où tout le monde déplore l’érosion des surfaces agricoles.
Il en va de même du sauvetage d’une des dernières zones humides de la région et de la biodiversité de ce territoire. Car le site de Notre-Dame-des-Landes, figé depuis des décennies, est d’une richesse remarquable à cet égard.
…en cohérence avec l’accord de Paris sur le climat !
Plus encore, soulignons l’importance d’abandonner une infrastructure qui nous engagerait pour des décennies dans le sens inverse des objectifs de l’accord de Paris sur le climat, lequel vise à contenir le réchauffement climatique en-deçà de +2°C.
Car il faut rappeler ici, que les émissions de gaz à effet de serre de l’aviation représentent 3% du total des émissions mondiales et augmentent très rapidement alors même que pour le climat, il faut diviser par 3 ces émissions d’ici 2050 et qu’elles soient nulles en 2080 !
Mais si nous pouvons remercier le gouvernement d’avoir retenu une solution cohérente, n’oublions pas que les choix stratégiques ne suffisent pas.  Au final, c’est surtout à chacun de nous de prendre notre part dans la lutte contre le réchauffement climatique. Et en matière de déplacements, le choix de l’avion est sans aucun doute le moins vertueux(*) et le moins solidaire vis-à-vis des pays les plus pauvres, les moins émetteurs de gaz à effet de serre, et déjà les plus touchés par le réchauffement global.
Ainsi, le développement du tourisme de masse en avion est en opposition avec nos objectifs climatiques, et ça c’est notre affaire à tous. Pas celle de l’état.
(*) Par exemple, un seul vol aller-retour, Paris-New-York émet plus de CO2 par personne que le seuil à ne pas dépasser pour stabiliser la concentration en CO2 dans l’atmosphère. (source JM JANCOVICI/ADEME)

En savoir plus : Quel avenir pour les terres de la Zad de Notre-Dame-des-Landes ? Le point avec Reporterre, le quotidien de l'écologie

 

Article publié par "Canopée" le 24/01/2018

    

 

Derniers articles - Nos Actions

Mobilisation du 13 mars et lettre aux enseignants

Lettre aux professeur·es et au personnel des établissements d’enseignement de France

Lettre à diffuser, à signer...

Cher·ères enseignant·es du primaire, du secondaire et du supérieur,
Cher personnel des établissements d’enseignement de France,

Nous sommes étudiant·es, lycéen·nes et collégien·nes, et nous avons décidé de ne pas rester les bras croisés face au changement climatique et à l’effondrement de la biodiversité.

 

Lire la suite...

Dénoncer l’inaction climatique des politiques serait-il subversif ?

Une campagne Greenpeace (dérangeante ?) pour dénoncer l’inaction politique

Face à l'urgence climatique, les discours ne suffisent pas.

Le changement climatique est désormais : LA préoccupation majeure des populations française et européenne, les mouvements des jeunes pour le climat s’intensifient et 1000 scientifiques appellent à la désobéissance civile face à l’urgence écologique.

 

Lire la suite...

MOOC Bâtiment Durable - Rénovation performante

Plateforme "MOOC Bâtiment Durable"

MOOC Bâtiment Durable est une plateforme proposant des formations de type MOOC (Massive Open Online Courses).

C’est-à-dire des formations gratuites, ouvertes à tous et accessibles où que vous soyez 24h/24.

 

La plateforme MOOC Bâtiment Durable est une plateforme de formation dédiée au bâtiment durable. Elle est issue d’un projet collaboratif de l’ensemble des professionnels de la filière bâtiment, du Plan Bâtiment Durable et de l’ADEME.

Les projets de formation déposés sur la plateforme sont issus de diverses structures : organismes de formation, associations, universités, bureaux d’étude...

Lien vers la plateforme « MOOC Bâtiment Durable »

 

Article publié par "Canopée" le 28/02/2020

Proposition APABA - L’alimentation au cœur des élections municipales

L'association "APABA" - le bio et local, une attente forte des citoyens

L'APABA s'engage à défendre une approche exigeante de l'agriculture biologique, avec pour fil directeur l'éthique d'un développement durable, respectueux des hommes et de l'environnement.

- Vous êtes élus et vous souhaitez aborder ce sujet dans votre programme,

- Vous êtes citoyen et vous voulez que les candidats se présentant aux élections agissent pour une alimentation plus saine et plus locale,

- Vous êtes journalistes et vous programmez d'écrire sur cette question,


Alors n'hésitez pas à lire et diffuser la publication de l’Apaba que vous trouverez ICI.

 

Article publié par "Canopée" le 28/02/2020