L’Association Canopée vous souhaite une année 2019 sereine.


La 2018 se termine en sortie de route, mode « gilets jaunes ».
Tollé derrière les 80 km/h, et explosion de colère sur les taxes sur le diesel…  « Si on s’attaque  à la voiture, on s’attaque à mes conditions de vie ! On taxe un système avec lequel je suis pieds et  poings liés! »
D’autres mécontents en ont profité pour venir grossir les rangs des gilets jaunes mais au fond, quel est le problème ?

Oui nous souffrons d’une démocratie très peu participative, d’une société trop inégalitaire, et il est fondamental de lutter pour la liberté et l’égalité mais aussi nous ne savons plus vivre sans une consommation excessive et sans pétrole….

Nous voilà donc piégés par le pétrole, qui, clé du progrès pendant des décennies, nous a amenés, grâce à la voiture et la maison individuelle, à nous isoler les uns des autres, à nous éloigner des lieux de nos activités et à détruire la notion de collectivité, et de solidarité.
 
Nous voilà incapables de penser vivre sans la voiture, le plus souvent seuls à notre volant, sur nos routes, certes pittoresques, pour aller travailler, faire les courses, toujours un peu plus loin et pour tout simplement avoir du lien social.

Les grandes métropoles n’ont pas ces soucis, même si elles en ont d’autres comme par exemple un degré de pollution très élevé. Les gens qui y vivent, peuvent facilement s’affranchir de la voiture, tous les services étant concentrés et disponibles. Toutefois, la question des banlieues rejoint en partie celle des campagnes, par leur éloignement des centres d’activité.

On peut imaginer une incompréhension entre les villes et les campagnes, augmentant le ressentiment que les décisions sont prises par des urbains totalement éloignés des lieux de vie des ruraux.

Mais c’est bien le pétrole qu’il va falloir rapidement (certainement dans la prochaine décennie), laisser sous terre, sinon la tempête sera bien autre que celle des « gilets jaunes ».


L’enjeu ne sera pas uniquement celui du pouvoir d’achat et de la nécessaire et indispensable justice sociale, sans laquelle toute mutation est impossible, inacceptable. Notre énorme défi, est d’inventer d’autres comportements, d’autres solidarités.
C’est une citoyenneté nouvelle qu’il nous faut inventer, un rapport aux autres et à notre environnement qu’il nous faut reconsidérer afin de nous libérer d’une emprise dramatique des énergies qui vont venir à manquer.

Là où il n’y a plus que de l’individualisme, permis par cette énergie qui coule à flot, et qui nous fait croire que l’on n’a plus besoin des autres, il va falloir se déplacer autrement, pour n’aborder que cet aspect de la transition qui fait débat.

La réponse viendra de la population et ce ne sera pas facile, tant la construction collective de projet ne fait pas partie de nos habitudes ! La transition écologique est bien un projet de société où les fondamentaux démocratiques sont à réinventer et à reprendre en main.

Cette question de la citoyenneté est une priorité pour notre association.


Canopée cette année, fera aussi de la question de la mobilité une priorité.
Concrètement, nous commençons l’année 2019 avec des objectifs précis.
Partager la voiture et autres solutions de mobilité :

  • La voiture devra s’alléger, son emprise sur la vie quotidienne diminuer et sa motorisation radicalement restreindre sa consommation de pétrole, voire modifier son énergie par une énergie propre.
  • Il faudra se rendre au boulot ensemble, et pas seul, les uns derrière les autres.
  • Des transports collectifs locaux devront être mis à disposition.
  • Il faudra faciliter l’utilisation des vélos électriques.
  • Il faudra également rapprocher les commerces, près de chez soi.
  • Et pour les déplacements lointains, utiliser le train.


Bref, repenser la mobilité dans ses aspects multiples …

Nous souhaitons qu'en 2019, ces initiatives fassent tache d'huile, se répandent !
Soyons nombreux à repenser notre société !
 

Article publié par "Canopée" le 10/02/2019

    

Derniers articles - Nos Actions

Dénoncer l’inaction climatique des politiques serait-il subversif ?

Une campagne Greenpeace (dérangeante ?) pour dénoncer l’inaction politique

Face à l'urgence climatique, les discours ne suffisent pas.

Le changement climatique est désormais : LA préoccupation majeure des populations française et européenne, les mouvements des jeunes pour le climat s’intensifient et 1000 scientifiques appellent à la désobéissance civile face à l’urgence écologique.

 

Lire la suite...

Mobilisation du 13 mars et lettre aux enseignants

Lettre aux professeur·es et au personnel des établissements d’enseignement de France

Lettre à diffuser, à signer...

Cher·ères enseignant·es du primaire, du secondaire et du supérieur,
Cher personnel des établissements d’enseignement de France,

Nous sommes étudiant·es, lycéen·nes et collégien·nes, et nous avons décidé de ne pas rester les bras croisés face au changement climatique et à l’effondrement de la biodiversité.

 

Lire la suite...

MOOC Bâtiment Durable - Rénovation performante

Plateforme "MOOC Bâtiment Durable"

MOOC Bâtiment Durable est une plateforme proposant des formations de type MOOC (Massive Open Online Courses).

C’est-à-dire des formations gratuites, ouvertes à tous et accessibles où que vous soyez 24h/24.

 

La plateforme MOOC Bâtiment Durable est une plateforme de formation dédiée au bâtiment durable. Elle est issue d’un projet collaboratif de l’ensemble des professionnels de la filière bâtiment, du Plan Bâtiment Durable et de l’ADEME.

Les projets de formation déposés sur la plateforme sont issus de diverses structures : organismes de formation, associations, universités, bureaux d’étude...

Lien vers la plateforme « MOOC Bâtiment Durable »

 

Article publié par "Canopée" le 28/02/2020

Proposition APABA - L’alimentation au cœur des élections municipales

L'association "APABA" - le bio et local, une attente forte des citoyens

L'APABA s'engage à défendre une approche exigeante de l'agriculture biologique, avec pour fil directeur l'éthique d'un développement durable, respectueux des hommes et de l'environnement.

- Vous êtes élus et vous souhaitez aborder ce sujet dans votre programme,

- Vous êtes citoyen et vous voulez que les candidats se présentant aux élections agissent pour une alimentation plus saine et plus locale,

- Vous êtes journalistes et vous programmez d'écrire sur cette question,


Alors n'hésitez pas à lire et diffuser la publication de l’Apaba que vous trouverez ICI.

 

Article publié par "Canopée" le 28/02/2020