Linky est le nouveau compteur dit « intelligent » par Énedis.

Il doit remplacer les compteurs électriques existants. Un sujet brûlant...
Nous vous proposons dans ce mini dossier :

1. Un aperçu des nombreux problèmes posés par ce compteur et des moyens parfois contestables employés par les agents lors de la pose.

2. Les recours proposés par l’UFC Que Choisir

3. Les adresses des collectifs de citoyens aveyronnais qui tentent de s’opposer à la pose de ces compteurs

4. L’adresse du nouveau site de la Coordination des Collectifs et Associations Volontaires en Environnement Santé


1. Un aperçu des problèmes...

  • Des dégâts matériels et de nombreux problèmes techniques possibles : disjonction à répétition, lampes qui clignotent, appareils qui grillent et dysfonctionnent, embrasement du compteur...
  • Le droit de refus individuel non respecté : des passages en force des équipes de pose au mépris de la propriété privée sont constatés.
  • Une pollution électromagnétique supplémentaire : en raison du Courant Porteur en Ligne (CPL) passant dans toute la maison (l’ ANSES * l’a prouvé) ainsi que des émissions potentiellement en continu du concentrateur vers une antenne-relais.
  • Des possibles atteintes à la vie privée : car la Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL) n’est pas respectée sur certains points par Énedis. De plus, le risque de piratage des informations recueillies par le compteur est bien réel.
  • Des raisons commerciales douteuses : un développement technologique qui ne se fera pas au bénéfice des consommateurs ou de la transition énergétique. Les associations NegaWatt * et le CLER * expliquent qu’un seul compteur communicant par quartier serait suffisant pour la transition énergétique. Le nouveau compteur a une durée de vie de 15 ans contre 60 pour les anciens...
  • Un coût exorbitant : 7 millions d’euros soit 200 à 300 euros par compteur ! Les directives européennes prévoient que les compteurs communicants de type Linky ne doivent être déployés que si cela est « financièrement raisonnable ».
  • L’augmentation de nos factures : Linky est financé par la taxe CTA (Contribution tarifaire d’acheminement) qui finance 90 % du budget d’Énedis. Et cela ne fait que commencer ! Les anciens compteurs toléraient un léger dépassement de la puissance souscrite, ce qui n'est plus le cas avec les Linky. Là où une puissance de 3 kw suffisait, il faudra peut-être souscrire la puissance supérieure (6kw) pour que le disjoncteur ne saute pas d'où une augmentation non négligeable du coût de l'abonnement.

*ANSES : Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail
* Association NegaWatt
* CLER : Comité de liaison des Énergies Renouvelables Article sur Linky

2. Les recours de Que Choisir

Suite au rapport 2018 de la Cour des comptes qui confirme ses alertes initiales sur les coûts, l’Union Fédérale des Consommateurs Que Choisir repart à l’offensive avec une pétition intitulée « Refusons de payer pour Enedis » et invite tous les consommateurs à la signer pour obtenir gain de cause.
Dans l'article accompagnant la pétition, UFC Que choisir propose des lettres type en cas de :

  • pose du compteur sans information préalable ;
  • dégâts sur le coffret ou le mur lors de son installation ;
  • perte de denrées alimentaires suite aux mises hors tension brutales ;
  • dysfonctionnements d’appareils électroménagers.

3. Les collectifs aveyronnais

De nombreux collectifs se sont créés dans l’Aveyron. Vous pouvez vous rapprocher de celui qui est proche de votre domicile et obtenir des informations, des conseils, une aide pour les démarches et recours que vous souhaiterez éventuellement entreprendre.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

4. Le site

Un nouveau site a été créé. Il est partagé par les collectifs anti-Linky avec Les Jeudis en Questions* et le Réseau Environnement Santé Occitanie-Aveyron*​ : CCAVES
(Coordination des Collectifs et Associations Volontaires en Environnement Santé). Vous y trouverez tous les documents sur les compteurs, sur les champs électromagnétiques, et de très nombreuses conférences sur l'environnement.

* Les Jeudis en questions : un espace citoyen ouvert aux échanges, au partage des idées et à la réflexion. Le dernier jeudi de chaque mois (sauf juillet, août et décembre). Les soirées se déroulent dans des cafès situés dans le Vallon de Marcillac (12) et aux alentours.

* Réseau Environnement Santé

* Réseau Environnement Santé, délégation Occitanie : Nathalie Ferrand - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. d’Albi (TARN)

 

 

 

Article publié par "Canopée" le 14/08/2018

    

 

Derniers articles - Nos Actions

Dénoncer l’inaction climatique des politiques serait-il subversif ?

Une campagne Greenpeace (dérangeante ?) pour dénoncer l’inaction politique

Face à l'urgence climatique, les discours ne suffisent pas.

Le changement climatique est désormais : LA préoccupation majeure des populations française et européenne, les mouvements des jeunes pour le climat s’intensifient et 1000 scientifiques appellent à la désobéissance civile face à l’urgence écologique.

 

Lire la suite...

Mobilisation du 13 mars et lettre aux enseignants

Lettre aux professeur·es et au personnel des établissements d’enseignement de France

Lettre à diffuser, à signer...

Cher·ères enseignant·es du primaire, du secondaire et du supérieur,
Cher personnel des établissements d’enseignement de France,

Nous sommes étudiant·es, lycéen·nes et collégien·nes, et nous avons décidé de ne pas rester les bras croisés face au changement climatique et à l’effondrement de la biodiversité.

 

Lire la suite...

MOOC Bâtiment Durable - Rénovation performante

Plateforme "MOOC Bâtiment Durable"

MOOC Bâtiment Durable est une plateforme proposant des formations de type MOOC (Massive Open Online Courses).

C’est-à-dire des formations gratuites, ouvertes à tous et accessibles où que vous soyez 24h/24.

 

La plateforme MOOC Bâtiment Durable est une plateforme de formation dédiée au bâtiment durable. Elle est issue d’un projet collaboratif de l’ensemble des professionnels de la filière bâtiment, du Plan Bâtiment Durable et de l’ADEME.

Les projets de formation déposés sur la plateforme sont issus de diverses structures : organismes de formation, associations, universités, bureaux d’étude...

Lien vers la plateforme « MOOC Bâtiment Durable »

 

Article publié par "Canopée" le 28/02/2020

Proposition APABA - L’alimentation au cœur des élections municipales

L'association "APABA" - le bio et local, une attente forte des citoyens

L'APABA s'engage à défendre une approche exigeante de l'agriculture biologique, avec pour fil directeur l'éthique d'un développement durable, respectueux des hommes et de l'environnement.

- Vous êtes élus et vous souhaitez aborder ce sujet dans votre programme,

- Vous êtes citoyen et vous voulez que les candidats se présentant aux élections agissent pour une alimentation plus saine et plus locale,

- Vous êtes journalistes et vous programmez d'écrire sur cette question,


Alors n'hésitez pas à lire et diffuser la publication de l’Apaba que vous trouverez ICI.

 

Article publié par "Canopée" le 28/02/2020