« Associations / services de l’état - En présence du Préfet »

 

Compte rendu de la réunion à la préfecture du 9 mars 2015

Personnes Présentes

Différents services de l’état (DDT, DREAL,…), les sous-préfets de l’Aveyron, les associations de sauvegarde desdifférents territoires et Canopée (Michel CONDAMIN, José VASQUEZ).

Pour représenter les associations de sauvegarde des différents territoires, il y avait en particulier Graziella PIERINI, Jean MARTY, Vincent FROUIN, …

Déroulement de la réunion

- Tour de table afin de présenter les différents participants.

- Présentation par les différents représentants des services de l’état de l’éolien en Aveyron, du bilan quantitatif actuel, de l’évolution des procédures en terme d’implantation de l’éolien sur le territoire et constat sur l’évolution de ces procédures. Présentation du bilan des concertations avec les opérateurs lors de la réunion du 1er juillet 2014.

- Présentation par le Préfet du positionnement de la préfecture : Protection de l’environnement à tous niveaux : humains, économique, écologique ; respect des procédures (enquêtes publiques, permis,…); contrôle de légalité,…

- Exposés par les différents représentants des associations des problèmes soulevés par l’implantation de l’éolien sur leurs territoires :

- Problèmes liés au démarchage agressif des promoteurs,

- Demande d’être informé plus tôt sur les projets en cours ou à venir, et d’une plus grande transparence sur les enjeux,

- Demande que la distance d’éloignement des habitations soit augmentée de 500 m à 1000m,

- Problèmes liés à la dégradation paysage et à la décote des habitations situées à proximités des éoliennes,

- Problèmes liés aux études de faisabilités payées par les opérateurs, engendrant une partialité des résultats.

- Questionnement sur les zones classé UNESCO : « on accepte de dénaturer des zones urbaines, mais on ne plantera pas de mats dans le parc des Cévennes alors qu’il est faiblement peuplé ! »

Les opposants ont aussi évoqué le projet de transformateur de Saint Victor porté par RTE et qui soulèvent une forte contestation. Pour eux, ce transformateur n’est utile que dans la mesure où il servira à évacuer le courant produit par l’accroissement à venir du parc éolien aveyronnais. Ils y sont donc farouchement opposés.

- Présentation par José de l’association Canopée, de son engagement dans la transition énergétique et de son souhait d’une énergie éolienne exemplaire, indispensable, dans le scénario NégaWatts pour assurer la production d’électricité spécifique.

Un développement :

- Basé sur la concertation avec la population locale,

- Piloté par les collectivités locales et non plus part les opérateurs,

- Financé par les collectivités, les citoyens, des investisseurs locaux et des banques,

- Et dont les bénéfices profiteraient localement à la lutte contre la précarité énergétique et les économies d’énergie.


Nous avons aussi convenu que le développement actuel de l’éolien est subi par les habitants et les riverains.
Non seulement les populations ne récupèrent que les nuisances et des miettes du gâteau (quelques loyers et quelques taxes), mais de surcroit, 95% des profits sont privatisés par des multinationales et ces profits quittent le territoire.
Pour finir, nous sommes sceptiques sur les évolutions dans l’instruction des projets tant que les collectivités et les habitants ne prendront pas en main ce développement à la place des promoteurs privés.
De ce point de vue, les prémisses d’une Société d’Economie Mixte envisagée à Sébazac en février dernier pour fédérer les collectivités dans le portage de projets éoliens participatifs nous semble une voie très intéressante à poursuivre.

- Reprise de la parole par les représentants des associations afin de bien souligner les préjudices vécus par les habitants des zones d’implantation d’éoliennes, 

Conclusion du Préfet

- visant à rassurer les associations sur le suivi minutieux par ses services des nouveaux projets d’implantation d’éoliennes afin de faire respecter les textes encadrant la mise en place de tels dispositifs,

- invitant les personnes présentes à la prochaine réunion qui aura lieu le 14 Avril 2015, et qui mettra en présence les opérateurs/les services de l’état/les associations.

Commentaires personnels

Il nous a semblé que cette réunion avait vocation à entendre des doléances, à rassurer sur l’impartialité des services de l’état et à préparer un compromis de travail pour la suite entre les opérateurs et les associations de sauvegarde des différents territoires, en particulier au niveau d’une charte qui a été évoquée à plusieurs reprises.

Ainsi, cette rencontre visait à déminer et préparer la réunion du 14 avril 2015

La position de Canopée, défendant une appropriation du développement de l’éolien par les collectivités et les habitants a été plutôt bien accueillie par les opposants.

Notre présence à la rencontre du 14 avril, en présence des élus, des promoteurs et des associations d’opposants est indispensable pour relancer nos arguments.

 

Article publié par "Canopée" le 01/04/2015

    

Derniers articles - Nos Actions

Placez vos économies au soleil !

« Sud-Energia, transforme le soleil des Grands Causses et du Sud Aveyron »

« permettre à tous les citoyens, à travers une coopérative, de transformer une partie de ses économies en panneaux photovoltaïques posés sur les toitures de bâtiments communaux : salle des fêtes, mairie, école, gymnase, locaux techniques… »

Une forme d’investissement en circuit court en quelque sorte, destiné à profiter en priorité à l’économie locale : grâce aux revenus générés par la revente de l’électricité renouvelable produite.

Sud-Energia est une coopérative citoyenne, membre du réseau national « Energie Partagée » (proche d’Enercoop et de l’association nationale Négawatts).

« Il parait que l’Aveyron est déjà excédentaire dans sa production d’électricité. Pourquoi continuer à vouloir produire encore plus d’Energie ? »
C’est vrai pour l’électricité, mais pas pour l’énergie consommée dans son ensemble, incluant par exemple nos chauffages et nos déplacements. Or on sait que de gros efforts sont à faire sur ces deux postes qui consomment aujourd’hui énormément d’énergies fossiles, celles qui contribuent le plus au réchauffement climatique. Même si plus de production d’électricité d’origine renouvelable est indispensable à un scénario de sortie du fossile et du fissile, ce ne doit pas être la seule solution.

Elle doit venir en complément avec la remise en question de nos modes de vie énergivores. Avant même de penser à la sobriété énergétique, il faut nous questionner notre ébriété énergétique dans bien des domaines ! (La fameuse voiture électrique Tesla pèse plus d’une tonne pour transporter le plus souvent…moins de 100 kg !!)

 

Sud-Energia " le site Internet "

Sud-Energia " Le dossier de presse " (pdf)

Lancement de la Collecte pour le projet « Soleil des Grands Causses » (fichier PDF)

Article publié par "Canopée" le 13/12/2021


 

Pour protéger le vivant, mettons fin à l’agriculture chimique

« Secrets Toxiques - Pesticides »

Le 1er décembre 2020, un collectif d’association (Générations Futures, Campagne Glyphosate France, Nature & Progrès) a lancé la campagne citoyenne historique “Secrets Toxiques” pour exiger le retrait de pesticides dangereux ET remettre en question les méthodes d'évaluation des pesticides en France et en Europe.

Secrets toxiques lance une action en justice inédite pour demander le retrait immédiat de pesticides contenant des toxiques cachés aux utilisateurs.
Canopée, aux côtés d’autres structures, a adhéré à ce collectif mais nous pouvons tous et chacun agir !

Vous pouvez consulter le site de Secrets toxiques et signer la pétition !

Le Communiqué de Presse du 1 décembre 2020 (Pdf)

La Tribune de Reporterre " Pesticides pour protéger le vivant mettons fin a l'agriculture chimique "

Article publié par "Canopée" le 15/03/2021

 

 

Loi Climat et Résilience à l’Assemblée nationale et au Sénat

« Un climatomètre pour suivre les débats »

Le Réseau Action Climat met en ligne un outil permettant de suivre quotidiennement l’évolution de l’ambition climatique du projet de loi Climat et Résilience, le climatomètre !

Avec des niveaux situés actuellement entre 0 et 20 % sur 15 mesures structurantes, il sera actualisé tous les jours à 14 heures amendements votés à l’Assemblée nationale et au Sénat la veille, et ceci jusqu’au vote final du texte.

" Un climatometre pour suivre les débats sur la loi climat et resilience "

Réseau Action Climat le " climatometre.org " (suivi des débats)

Réseau Action Climat les " 15 mesures phares " (pdf)

Le Projet de Loi " lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets "

Article publié par "Canopée" le 12/03/2021

 

 

Transition Energétique et Climatique en Aubrac

« Comité de Pilotage et forum de restitution »

Le conseil syndical du SMAG du PNR de l'Aubrac a pris la décision d'engager l'élaboration d'un Plan de Transition Energétique et Climatique en Aubrac «PTECA» (démarche volontaire adaptée des "Plans Climat Air Energie Territoriaux «PCAET»").

L’élaboration du PTECA se construit en trois étapes :
  - Réalisation d’un diagnostic territorial,
  - Définition de la stratégie,
  - Réalisation du programme d’actions.

Les documents du 3ème Comité de Pilotage du 05/10/2020 :

- PTECA : " Compte rendu du 3ème comité de pilotage et forum de restitution " (fichier Pdf)

- PTECA : " Diagnostic du Programme de transition énergétique et climatique en Aubrac " (fichier Pdf)

Article publié par "Canopée" le 18/01/2021